What Technology Wants de Kevin Kelly

Avant Darwin, explique Kevin Kelly, l’étude de l’histoire naturelle se résumait à une collection infinie de spécimens disposés dans des boites en verre. Il n’y avait aucun schéma organisateur pour y mettre de la vie. Darwin, avec la théorie de l’évolution, a apporté une logique à ce défilé d’organismes. Kevin Kelly nous dit qu’aujourd’hui nous sommes dans une situation semblable avec la technologie…

Nous avons tendance à considérer notre monde technologique comme une suite infinie de nouveautés, sans y voir aucun ordre. La technologie inclut des inventions anciennes, comme les montres, les leviers, le béton, les briques, etc. À ces choses matérielles, il faut ajouter ce qui est intangible : le calendrier, les principes de la comptabilité, les lois, les logiciels. Mais aussi l’organisation sociale, les villes, etc. La grande majorité des technologies ont été inventées bien avant notre naissance ! La somme de ces technologies forme un tout qui interagit un peu à la manière d’un écosystème. Ce super système d’inventions interdépendantes, Kevin Kelly l’appelle “technium”. Comme la vie elle-même, ce système dans son ensemble n’a pas le même comportement que chacune de ses parties. De la même manière qu’il n’y a rien de la ruche dans une seule abeille, le comportement du technium n’est pas visible dans un iPhone, un couteau ou un réfrigérateur. C’est dans le système dans son ensemble que l’on peut ressentir la vraie influence de la technologie.

Je vous invite à lire la présentation que Kevin Kelly écrit sur son propre livre : www.kk.org/thetechnium/archives/2011/03/the_positive_ba.php

Un livre très intéressant qui permet d’exercer son esprit à voir beaucoup plus loin que la technologie, à dépasser le syndrome de la technologie pour la technologie.