Le conflit Taxi versus Uber vu depuis Twitter

Le changement ce n’est pas (tout de suite) pour maintenant

Dans son ouvrage, L’Ancien Régime et la Révolution, Alexis de Toqueville disait : « Les Français confrontés au changement font la révolution, pas de réformes ». Cette citation illustre assez bien le conflit qui a opposé (et oppose toujours) la profession réglementée de Taxi à la société américaine Uber.

conflit #Taxi versus #UberPop

J’ubérise, tu ubérises, nous ubérisons, … ils disruptent !

En 2008, l’américain, Airbnb, avait déjà révolutionné l’univers de la location et de la réservation de logements de particuliers. Uber, startup américaine également, a réalisé exactement la même chose dans le monde du transport de personnes. À tel point, que son nom est maintenant utilisé pour décrire un bouleversement dans un secteur économique : l’UBÉRISATION (concept visiblement attribué à Maurice Lévy, l’influent patron de Publicis) !

L’ubérisation c’est la disruption à la hussarde opérée par une startup dite de périphérie, c’est à dire n’appartenant pas au secteur d’activité d’origine, qui redistribue violemment les cartes et les territoires d’un marché établi de longue date. Ce concept a cela de particulier qu’il légitime complètement l’inaction des acteurs historiques.

L’Uberisation d’un secteur d’activité ne peut se faire que par la conjonction de deux phénomènes :

  1. Une pénurie sur le marché que les acteurs historiques ne comblent pas, par choix corporatiste ou par contrainte économique, législative, etc. ;
  2. Une percée technologique majeure qui permet de s’affranchir à moindre coût des barrières à l’entrée (Internet, application mobile, etc.).

Il existe d’autres termes équivalents, mais qui n’ont pas eu cette portée, du moins en France :

Aucun secteur économique ne peut aujourd’hui se prévaloir d’être complètement à l’abri de voir surgir un acteur disruptif à moyen ou long terme  dans son coeur de métier ! Certains l’ont parfaitement compris et anticipent la phase en mettant en place les évolutions nécessaires. Soit en modifiant leur modèle économique (à l’image de Mr Bricolage qui a lancé Ladépanne.fr, un site communautaire pour louer la perceuse de son voisin plutôt que d’en acheter une et s’en servir en moyenne une dizaine de minutes par an). Soit en investissant dans une startup pour accompagner le changement, à la manière du groupe Accor avec Wipolo (itinéraires de voyages) et le rachat de Fastbooking (réservation en ligne).

Malheureusement la grande majorité des acteurs historiques n’en font aucun cas, et soit prennent le « too big to fail » comme mantra, soit se disent qu’ils sont dans une profession réglementée donc protégée ! C’est justement le cas des Taxis…

Uber ou la catalyse de la frustration client

Comme le rappelle Philippe Laneyrie dans son article Transport traditionnel et innovation technique : L’exemple des taxis, les VTC sont nés d’un déficit de pénétration de la technologie dans le secteur du transport de personnes. Avant l’avènement d’Uber, la dernière grande révolution technique ayant bouleversé les Taxis date des années 70. Ce fut l’apparition de la radiotéléphonie offrant la possibilité à un usager d’obtenir directement une disponibilité, sans qu’il ait besoin de se déplacer à la station la plus proche.

Ce déficit de pénétration technologique n’explique pourtant pas tout ! La réussite fulgurante de la société Uber est l’exemple même de catalyse des frustrations des clients envers un fournisseur en position de monopole.

L’enquête « Les VTC portés par une insatisfaction de la clientèle des taxis » réalisée par Chronos et l’ObSoCo (Observatoire Société et Consommation) nous apporte un éclairage intéressant :

Résultats de l'enquete taxi versus vtc

Pour l’usager, l’image du Taxi, et en particulier du Taxi parisien, est assez mauvaise : impolitesse, mauvaise humeur, refus de charger un client si la course n’est pas rentable, indisponibilité aux heures de pointe, etc. Le site Hotels.com a d’ailleurs classé les Taxis parisiens en 16ème position en 2011 et en 17ème position en 2012 dans le palmarès des meilleurs Taxis au monde.

La légende veut que l’idée de Uber soit née à Paris, après que ses fondateurs aient essayé désespérément de trouver un Taxi alors qu’ils étaient en visite à Paris pour LeWeb

De retour à San Francisco, ils ont créé Uber, une plateforme mobile de mise en relation d’utilisateurs avec des chauffeurs équipés de véhicules de tourisme (Voitures de Tourisme avec Chauffeur, les fameux VTC) géolocalisés en temps réel. Toute la relation depuis la commande jusqu’au paiement est dématérialisée, plus de frais d’approche, plus d’attentes interminables pour trouver un Taxi…

Uber offre aujourd’hui ses services dans plus de 300 villes et 56 pays et le service a évolué pour se décliner sous plusieurs formes :

  • UBER X : Des voitures de tous les jours pour un usage au quotidien.
  • TAXI : Taxis ayant passés un accord avec Uber, et qui donc vous permettent de payer via l’application.
  • BLACK CAR : Une berline haut de gamme en quelques minutes.
  • SUV : Accueille jusqu’à 6 personnes, avec style et confort.
  • LUX : Des voitures de luxe au meilleur prix

Et le dernier UBERPOP, comparable sur le principe à UBERX, mais dont les chauffeurs sont de simples particuliers, généralement installés sous le statut auto-entrepreneur, souhaitant partager leur véhicule. Une sorte de covoiturage payant…

Cette mise en relation facilitée entre l’offre et la demande, avec des tarifs ultras compétitifs face au monopole historique détenu par les Taxis a créé une situation inédite de conflit ouvert en France, entre, d’un côté, ce que certains assimilent à de l’invasion voire du dumping par une société étrangère, et de l’autre une corporation qui a, aux yeux de nombre d’usagers, du mal à faire son autocritique.

En 2014 UBER avait déjà eu maille à partir avec la corporation des Taxis,  le gouvernement ayant déclaré le service illégal, car ne rentrant ni dans le cadre du VTC ni dans celui du covoiturage. La  loi Thévenoud publiée au journal officiel le 2 octobre 2014 redéfinit le cadre de la profession de VTC, en interdisant la « maraude » par une application connectée. Seules les courses avec réservation peuvent être prises en charge.

« Pour une raison simple. UberPop n’applique pas la loi. L’article 12 de cette loi dit clairement que les activités d’UberPop sont illégales. Ses dirigeants jouent sur l’opinion du monde du numérique pour laisser croire qu’ils favorisent une forme d’économie de partage, le fameux sharing. Mais ce qui se passe avec les chauffeurs de cette application n’a rien à voir avec ce modèle économique. Là, on est au Far West. Les gens qui montent dans une voiture d’UberPop montent dans un véhicule qui commet un délit. Ils doivent savoir qu’en cas d’accident, aucune assurance ne les couvrira. Ils rentrent donc dans une zone de non-droit. » – Thomas Thévenoud (Nouvel Obs, 25/06/2015)

Fin juin 2015 le conflit UberPop / Taxi a déclenché une vague de violences de la part de ces derniers (VTC dégradés, clients de VTC tabassés, chauffeurs de VTC pris en embuscade, …), entrainant une série de réactions sur internet et les réseaux sociaux, à la mesure de l’intensité du conflit, que nous avons mesuré via Twitter.

Volume des échanges et persistance des discussions

Via NOTORIAA™, notre plateforme de scraping, nous avons capturé les tweets durant la journée de grève des taxis contre #UberPop (25 juin 2015), voici ce que ça a donné :

Volume des données et persistance des discussions

Nombre de tweets :   22.893
Nombre de retweets :   14.997
dont retweets uniques :   2.221
Nombre de comptes twitter :   15.646

Les cartographies que nous avons réalisées pour ce dossier sont accessibles sur notre site internet :

Cartographie des échanges Twittter

Cartographie interactive des échanges Twitter (et sa version statique en PDF)

 

Cartographie interactive des hashtags

Cartographie interactive des hashtags (et sa version statique en PDF)

Détermination des influenceurs (calcul du degré)

Classement des comptes Twitter en fonction du nombre de mentions reçues et de tweets émis. Plus la valeur du degré est haute, plus le compte a été visible sur Twitter (entre parenthèses, le nombre de tweets émis ou reçu).

@lhenault (1716) ; @torped00 (508) ; @jul_mm (435) ; @florianp123 (305) ; @felinmarlin (280) ; @cnnireport (265) ; @uberfr (262) ; @marsupi_l_ami (250) ; @bcazeneuve (238) ; @fhollande (225) ; @turcanmarie (218) ; @youssouphadiaby (201) ; @nashtags (191) ; @najlebarje (187) ; @jhonrachid (185) ; @nicolas_colin (177) ; @uber (176) ; @fmomboisse (176) ; @jpney (172) ; @teewee (153) ; @carolequintaine (139) ; @frdesouche (134) ; @ttelacomfin (129) ; @cauetofficiel (125) ; @perrinest (118) ; @cerclevoltaire (117) ; @jjbourdin_rmc (108) ; @matthieunola (104)

Les mentions dans le conflit UBERPOP / Taxi

Si nous avons bien dans le top des influenceurs @uberfr ; @uber aucune trace du camp des Taxis ! La répartition est assez conforme à ce type de conflit : nous avons une majorité d’internautes : @lhenault ; @torped00 ; @felinmarlin ; @youssouphadiaby ; @nashtags ; @najlebarje ; @jhonrachid ; @nicolas_colin ; @fmomboisse ; @teewee ; @carolequintaine ; @frdesouche ; @ttelacomfin ; @jpney ; @ttelacomfin ; @cerclevoltaire ; @matthieunola. Suivi par des journalistes / média : @jul_mm ; @florianp123 ; @cnnireport ; @turcanmarie ; @cauetofficiel ; @perrinest ; @jjbourdin_rmc et enfin quelques politiques : @marsupi_l_ami ; @bcazeneuve ; @fhollande. Sachant que si Bernard Cazeneuve a envoyé (son staff l’a fait pour lui…) 4 tweets et François Hollande, lui n’a strictement rien envoyé sur ce sujet et n’est présent dans ce palmarès que parce qu’il a été mentionné à de nombreuses reprises.

Pour être exact, il convient de diviser ce classement en 2 groupes : les comptes qui sont souvent mentionnés, et les comptes qui tweetent beaucoup :

Les comptes souvent mentionnés (degrés entrants)

Même constat pour les comptes souvent mentionnés, une absence totale des Taxis…

@lhenault (1716) ; @torpedOO (508) ; @jul_mm (435) ; @florianpl23 (305) ; @felinmarlin (280) ; @cnnireport (265) ; @uberfr (262) ; @marsupi_l_ami (248) ; @bcazeneuve (238) ; @fhollande (225) ; @turcanmarie (218) ; @youssouphadiaby (201) ; @nashtags (189) ; @najlebarje (187) ; @jhonrachid (185) ; @uber (176) ; @fmomboisse (175) ; @nicolas_colin (175) ; @jpney (171) ; @teewee (l52) ; @carolequintaine (139) ; @frdesouche (134) ; @cauetofficiel (125) ; @perrinest (118) ; @cerclevoltaire (117) ; @ttelacomfin (115) ; @jjbourdin_rmc (106) ; @manuelvalls (104)

Les comptes qui envoient beaucoup de Tweets (degrés sortants)

Deux comptes @lebac_amgska (114 abonnés | Capital Social Virtuel : 6.418) et @kmelsa1 (90 abonnés | Capital Social Virtuel : 6.785) tweetent contre Uber… malheureusement leur très faible nombre d’abonnés et leur capital social virtuel assez bas ne donnent que très peu d’amplification à leurs tweets.

Capital Social Virtuel : Ensemble des relations sociales et des inclinations qui résultent de ces réseaux pour faire des choses l’un pour l’autre (Robert Putnam – 2000). Stock de ressources réelles ou potentielles disséminées dans un réseau relationnel (Pierre Bourdieu – 1980). Nous calculons automatiquement le Capital Social Virtuel d’un compte Twitter en analysant la portée de son réseau en termes de « Followers », ce qui nous donner une estimation de la portée de ses messages (nombre d’impression des Tweets). Pour être plus exact, nous calculons généralement les variations de ce Capital Social Virtuel dans le temps  (ce n’a pas été le cas dans cette analyse). Ce qui a pour effet de nous donner un indicateur de confiance.

@steakyvanovitch (65) ; @daturaparano (41) ; @_hasta_lavista (35) ; @jordanedom (28) ; @pressentinelle1 (26) ; @lindrent (24) ; @boson2higgs (23) ; @gadyle (22) ; @rondodoudou (22) ; @lebac_amgska (21) ; @alitsp (21) ; @ta_malou (20) ; @fidelinshana (20) ; [email protected] (18) ; @fleur2108 (18) ; @henryhenryssiap (17) ; @prunelletika (17) ; @patron_pme (16) ; @kmelsa1 (16) ; @haksylvie (16) ; @cmoua60  (16) ; @popeofart (16) ; @tsipora777 (16) ; @moimoipresident (16)

Détermination des HUBs (calcul de l’intermédiarité / betweeness)

Classement des comptes Twitter qui sont au coeur des flux d’informations, c’est par eux que transitent les tweets, ils sont indispensables pour diffuser l’information au sein du réseau.

Un seul membre de la confédération des Taxis parmi les HUB : @taxi_de_paris (Nombre d’abonnés : 1628 | Capital Social Virtuel : 33.865). Si les Taxis veulent faire entendre leurs voix sur Internet, il va falloir qu’il soignent un peu mieux leur communication sur les réseaux sociaux. Parce que pour l’instant c’est un peu le désert !

@ttelacomfin ; @francaisditalie ; @berenice3_15 ; @tounet_montana ; @zohrabitan ; @sniperdedroite ; @dan_romero_83 ; @marsupi_l_ami ; @encolere75 ; @blaemag ; @lucile013 ; @capupatriote ; @mpourminarchy ; @taxi_de_paris ; @nashtags ; @jjbourdin_rmc ; @ntwolfmother ; @begertlive ; @ipopinion ; @francoisarielle ; @jpney

Détermination des Leaders (calcul de la centralité Eigenvector)

Les leaders (les influenceurs des influenceurs) sont les comptes Twitter qui donnent le plus de portée à leurs messages, à travers leur réseau et les réseaux de leurs réseaux.

Pas de leader chez les Taxis… par contre présence de @uberfr (Nombre d’abonnés : 25.700 | Capital Social Virtuel : 180.968) et @uber (Nombre d’abonnés : 312.000 | Capital Social Virtuel : 1.606.051).

@lhenault ; @torped00 ; @jul_mm ; @florianp123 ; @felinmarlin ; @uberfr ; @cnnireport ; @marsupi_l_ami ; @bcazeneuve ; @fhollande ; @turcanmarie ; @youssouphadiaby ; @nicolas_colin ; @najlebarje ; @nashtags ; @fmomboisse ; @jhonrachid ; @uber ; @jpney ; @teewee ; @carolequintaine ; @frdesouche ; @cauetofficiel ; @ttelacomfin ; @perrinest ; @cerclevoltaire ; @manuelvalls ; @jjbourdin_rmc

Détermination de la popularité (calcul du pagerank)

Classement des comptes en fonction de la probabilité que pourrait avoir un internaute d’arriver dessus en suivant un #hashtag précis. Cela permet d’identifier les influenceurs pour un hashtag donné.

@lhenault ; @nicolas_colin ; @leclownduweb ; @gonzaguetv ; @torped00 ; @jul_mm ; @fmomboisse ; @florianp123 ; @cnnireport ; @aurelien_veron ; @felinmarlin ; @bcazeneuve ; @youssouphadiaby ; @turcanmarie ; @uberfr ; @jhonrachid ; @najlebarje ; @rmcinfo ; @marsupi_l_ami ; @valshawcross ; @jjbourdin_rmc ; @nashtags ; @uber ; @carolequintaine ; @jpney ; @cauetofficiel ; @carriefromparis ; @maximeverner

Détermination des Hashtags populaires

#TAXIS ; #UBER ; #UBERPOP ; #VTC ; #JESUISUBER ; #PARIS ; #GREVEDESTAXIS ; #GREVES ; #VIOLENCE ; #SERVICE ; #HOLLANDE ; #TAXIMAFIA ; #CAZENEUVE ; #TRANSPORT ; #MAFIA ; #G7 ; #GOUVERNEMENT ; #AUTO ; #STARTUP ; #OUIPOP ; #TRAFFIC ; #CHAUFFEUR ; #CON ; #BOYCOTT ; #PORTEMAILLOT ; #VIDEO ; #UBERLOVE

Détermination des principaux retweets

Les 15 plus gros retweets même s’ils sont humoristiques pour la plupart ne sont pas vraiment en faveur de la cause des Taxis… loin de là !

  1. RT @lhenault: Des conducteurs #UberPop ont tenté de piéger un #taxi en représailles, mais il n’est pas venu car « c’était trop loin » et « pas… [1704]
  2. RT [email protected] Se déplacer en France : – agressé dans un RER. – bloqué dans un TGV. – tabassé dans un Uber. – renversé en vélo. – arnaqué dans un taxi [1249]
  3. RT @JeanCassette Je vis dans l’angoisse qu’un taxi apprenne que j’ai le permis. [949]
  4. RT @supermegadrivin – Comment tu rentres ce soir ma chérie ? – En taxi – T’es sûre ? Je préférerais que tu fasses du stop, c’est plus prudent. [835]
  5. RT @HunterPlagiat Je sais pas si ça a un rapport, mais depuis qu’Agnes Saal prend le métro, je les sens tendus les taxis. #Uber [517]
  6. RT @Torped00: Ivre et en colère, un chauffeur de #taxi mange un #UberPop http://t.co/rtIifaY6wM [424]
  7. RT @jul_mm: Les #taxis brûlent des pneus sur le periph. Les accès aux terminaux 2D, 2E et 2F de #Roissy bloqués. #Taxi #UberPop http://t.co… [381]
  8. RT @FlorianP123: La caricature du #taxi parisien en une image ! #VTC #UberPop http://t.co/o6NNK5bODs [304]
  9. RT @felinmarlin: Nouvelle fonctionnalité depuis ce matin. #UberPop #taxi http://t.co/68Xx0AF7yI [280]
  10. RT @cnnireport: Paris #Taxi drivers have been protesting #Uber by flipping cars and disrupting traffic http://t.co/4lCRFJmFjN http://t.co/M… [259]
  11. RT @TommeBlur Tu veux prendre un taxi et tu te retrouves avec un œil #uber noir. :-/ [234]
  12. RT @TurcanMarie: J’ai fait un schéma de la détestation pour que les Français comprennent bien le conflit #taxi #uber #uberpop #vtc http://t… [218]
  13. RT @youssouphadiaby: Les chauffeurs de #taxi https://t.co/RAfSzB0LEi [201]
  14. RT @nashtags: Pourquoi AirFrance n’a jamais retourné un avion d’Easyjet ?! #UberPop #taxi [190]
  15. RT @JHONRACHID: Comment mettre Mal ses amis en ce moment … #Uber vs #Taxi http://t.co/SjTZ8P0eAt [185]

Le chiffre entre crochets représente le nombre de retweet pendant la période.

L’analyse des tweets met en évidence l’absence totale de présence sur Twitter des Taxis… il suffit de comparer deux cartographies qui devraient être équivalentes :

1. Cartographie du compte @uberfr

Cartographie du compte @uberfr

Afficher le compte de @uberFR sur la carte interactive

2. Cartographie du compte Twitter de la G7

Rappelons que la G7 est le principal opérateur des 18.000 Taxis qui sillonnent la région parisienne avec ses 7.500 chauffeurs (également propriétaire de son principal concurrent les Taxis Bleus et de ses 2.500 chauffeurs) :

Cartographie du compte @taxisg7

Afficher le compte de @taxisg7 sur la carte interactive